Le Sirex Géant ou guêpe des bois

Publié le par Les Ateliers Unis-Vert

Ne vous fiez pas aux apparences ... Elle a la couleur d'une guêpe, et de taille impressionnante qui peut faire penser au frelon ... mais ....

PAS DE PANIQUE ! Cet insecte reste INOFFENSIF pour l'homme (et ne pique pas) !!

 

En terme de classification le Sirex relève des "Symphytes ", autrement dit des guêpes végétariennes, couramment appelées "Tenthrèdes" ou encore "Mouches à scie".

Un hôte des :  Epicéa, sapin, rarement pins, mélèze, frêne, peuplier

D'une longueur allant jusqu'à 4,5 cm, le sirex géant est le plus grand des hyménoptères d'Europe.

Colonisateurs pionniers du bois mort, les sirex jouent un rôle important dans le processus de décomposition.

 

Son dard qui n'en est pas un, mais une tarière (que sur les femelles) qui leur servent à pondre et creuser dans le bois ... comme la vrille du menuisier ! On voit bien ci-dessous toute l'ingéniosité de la Nature !

La tarière se situe pour moitié sous l'abdomen, et pour l'autre moitié dans son prolongement.

La femelle dépose ses oeufs à 1 cm de profondeur dans le bois en s'aidant de sa tarière. La femelle choisit de préférence les arbres qui viennent d'être abattus. Elle est porteuse de sécrétions fongiques qu'elle inocule aux oeufs lors de la ponte. Les champignons se développent à l'intérieur du bois et en détruisent le lignine et la cellulose. Dès l'éclosion, les larves s'alimentent de ce tissu fongique ainsi que du bois en voie de décomposition. 

Le retrait de la tarière apparaît quasiment aussi laborieux et délicat que son enfoncement, d'où une grande vulnérabilité de la pondeuse. Dans tous les cas cette dernière est en effet "prisonnière" de sa tarière, et donc dans l'impossibilité d'échapper à un prédateur.

Source 1      /     Source 2

Publié dans La Nature