Crapaud Bufo bufo

Publié le par Les Ateliers Unis-Vert

Par une journée très chaude ...

Nous sommes partis nous baigner à la rivière ...  

Et il semblerait que l'on ne soit pas les seuls à avoir eu cette idée !

Quelle n'a pas été notre surprise de rencontrer

M Bufo bufo, en pleine après-midi, 

... lui, habituellement actif la nuit !

      

Il a un corps trapu, des pattes postérieures courtes, un museau arrondi, et n'a pas de queue.

Ses yeux, très proéminents, ont une pupille horizontale ; l'iris varie du doré au rouge-cuivre.

 

Avec ses membres assez courts, il ne se déplace que lentement et lourdement, plutôt qu'ils ne sautent. Il ne s’appuie que sur ses doigts (c'est un digitidrade, ne prenant pas appui sur sa paume). Inquiété, il peut s'éloigner à petits bonds.

 

Ils hibernent et sont ovipares (ils pondent des œufs).

Les femelles sont généralement plus grosses que les mâles. Ils se nourrissent de mollusques, d'insectes et d'araignées. Les têtards, eux, mangent des débris organiques et des algues.

 

Le Crapaud peut sécréter un liquide blanchâtre venimeux, irritant les muqueuses de ses ennemis, y compris l'homme : Sa peau porte de nombreuses glandes, dont une paire particulièrement développée derrière les yeux (glandes parotoïdes).

À cause des préjugés et du modernisme, c'est une espèce pourtant inoffensive et utile qui a du mal à survivre.
 

Le crapaud commun est actif surtout la nuit. Ils sont nocturnes ou crépusculaires et passent la journée à l'abri dans un trou qu'il creuse au ras du sol ou dans un terrier de rongeur, dans une taupinière ou sous du bois mort ou des pierres.

 

Le crapaud commun vit à peu près partout en plaine et en forêt notamment dans les milieux humides. Il est présent jusqu'à 1 500 m d'altitude environ, dans le Jura et les Alpes.

Il apprécie les milieux frais et boisés et évite les habitats chauds et secs.

Il vit sur terre et rejoint l'eau uniquement pendant la brève période de reproduction. Les sites de ponte sont en priorité des plans d'eau permanents de grandes dimensions, souvent riches en poissons, comme lacs, étangs, bras mort de rivières, mares, rivières, bassins de carrière et sablières, marécages, tourbières etc.

Dans l'eau, la concurrence entre mâles (pour les femelles) est très forte et les bagarres sont nombreuses.

Publié dans La Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :