Le cerf : ambassadeur 2017

Publié le par Les Ateliers Unis-Vert

Le cerf : ambassadeur 2017

Le roi des forêts mérite attention et protection

En choisissant le cerf, Pro Natura souligne l’importance des réseaux biologiques dans nos paysages morcelés.

 

Les caractéristiques du cerf (cervus elaphus) sont :

Ses bois majestueux et son brame impressionnant à la période du rut.

Ainsi que, son grand besoin de mobilité.

Le cerf élaphe est un migrateur pouvant accomplir de longues distances. Il arrive que plusieurs dizaines de kilomètres séparent ses quartiers d’été et d’hiver. Les mâles couvrent aussi de longues distances pendant le rut, de même que les jeunes cerfs qui conquièrent leur indépendance.

Les cerfs n’ont pas la tâche aisée au cours de leurs migrations dans notre pays. Partout ils tombent sur des agglomérations et des axes de transport difficilement franchissables. Trop souvent, leur voyage se termine contre la clôture d’une autoroute.

Il est donc urgent de recréer davantage de corridors faunistiques, afin que les animaux sauvages puissent à nouveau évoluer librement, souligne Andreas Boldt, spécialiste de la faune chez Pro Natura.

Appel aux amateurs de sports d'hiver : les zones de tranquillité balisées doivent absolument être respectées, met en garde l'organisation.

Afin d'économiser de l'énergie en hiver, le cerf peut ralentir son métabolisme pendant quelques heures par jour et tomber dans une sorte de léthargie temporaire. La circulation sanguine se réduit notamment dans les pattes qui refroidissent et se retrouvent immobilisées.

S'il est dérangé durant cette phase, le cerf doit relancer son métabolisme en quelques fractions de seconde, ce qui requiert une grande quantité d'énergie. Il est donc très important que que le mammifère puisse bénéficier de quartiers d'hiver tranquilles, explique Pro Natura.

500 brames par heure

Le cerf est un des plus grands mammifères indigènes.

Le mâle peut mesurer jusqu'à 1,30 mètre. Les femelles sont plus petites (et n'ont pas les bois). Cette parure tombe chaque année pour repousser, encore plus grande, entre le printemps et l'été.

Un cerf mâle produit jusqu'à 150 grammes de masse osseuse par jour. De grands bois peuvent peser jusqu'à huit kg», décrit Pro Natura.

À la saison du rut, en automne, les bois permettent aux mâles dominants de tenir leurs rivaux à distance des femelles, très convoitées.

Le brame sert à attirer les femelles en chaleur. Un cerf en rut peut bramer de toutes ses forces jusqu'à 500 fois par heure.

Le cerf avait disparu de Suisse au milieu du XIXe siècle. Il a fait son retour depuis l'Autriche dès 1870.

Aujourd'hui quelque 35'000 cerfs vivent dans le pays.

Source 1 / Source 2

Publié dans La Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :