Le pic épeiche : ambassadeur 2016

Publié le par Les Ateliers Unis-Vert

Le pic épeiche : ambassadeur 2016

L'association Suisse pour la protection des oiseaux ASPO/Birdlife a élu le pic épeiche l'oiseau de l'année!

Et pour cause, il est l'emblème de la campagne qu'elle lance cette année en faveur du maintien des grands et vieux arbres tant en ville qu'à la campagne.

Le pic épeiche : ambassadeur 2016

Animal totem des Ateliers UnisVert, le pic épeiche est très présent lors de nos sorties en forêt, et il adore chanter pour nous faire part de sa présence ! ... les enfants adorent lui répondre en criant "pic épeiche" !

Je me devais de lui rendre hommage en partageant sa nomination !! ^^

 

Un oiseau particulier : Au lieu de chanter, cet oiseau, vivant la plupart du temps à la verticale, a choisi de s'exprimer par les percussions. Il frappe le tronc des arbres à une vitesse fulgurante. "Ses coups fusent, passant de zéro à 20 km/h en une fraction de seconde", détaille François Turrian, directeur romande de l'association.

Tout son corps est spécialement conçu pour absorber le choc ; son crâne est plus solide que les autres oiseaux, mais ce qui fait sa grande particularité, pour protéger ses neurones, c'est que le pic utilise sa langue longue d'une dizaine de centimètres, en l'enroulant autour de sa boîte crânienne formant ainsi un casque mou. 

Cette langue est également munie de mini-harpons qui lui servent à débusquer les larves dans les troncs avec précision.

La parade des pics débutent fin janvier ; ils tambourinent sur les troncs creux pour trouver leur partenaire.

Pour pondre, le pic épeiche se loge dans le tronc de vieux arbres isolés (une loge ovale d'environ 30 cm de profondeur).

 

ALERTE les vieux arbres se font de plus en plus rares, au risque que le pic ne perde son habitat naturel, alors qu'il joue un rôle clef dans l'écosystème ! Car une fois ses petits hors du nid, sa loge devient un repaire pour les guêpes, les loirs (petite bête entre la souris et l'écureuil) ou encore les gobemouches noirs (un petit oiseau).

Source : Oiseau de l'année 2016

 

Vous avez trouvé un oiseau sauvage blessé ?
En premier lieu, mettez-le en sécurité. Attrapez-le, avec une couverture si nécessaire, et mettez-le dans un carton pas trop grand avec quelques petits trous. Gardez-le au calme, le stress est le facteur aggravant principal. Dans l'obscurité, l'oiseau va se calmer. 

Si l'oiseau n'est que légèrement choqué, il pourra repartir directement après 2 à 4 heures de repos. Mais si ce n'est pas le cas, ou dans le doute, vous devez apporter cet oiseau dans un centre de soins dans les meilleurs délais.

Les plaies par chat nécessitent un traitement antibiotique, les fractures nécessite une intervention rapide et des anti-inflammatoirs sont nécessaire suite aux chocs violents.
N'essayez pas trop de vous improviser vétérinaire sans conseils. 

 

CENTRE DE SOIN  

La Vaux-Lierre

Centre recueille tous les oiseaux sauvages.
1163 Etoy (VD)
021 808 74 95 

Autres centres Romands (GE-VS) 

Publié dans La Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :